Ne vous fiez pas au titre, ce n’est pas un article politique que je vous donne ici.

Mais c’est un article de développement personnel.

Pour ceux qui me connaissent, vous savez que je dis toujours qu’il faut gérer sa vie sans compter sur le gouvernement.

Alors aujourd’hui Macron est sorti, il se trouve qu’il va supprimer le RSI. Pour ma part, j’en étais sorti avant, et vous êtes nombreux à me demander comment j’ai fait, voici donc la réponse !

10 ans à la tête de ma SARL.

J’ai créé ma société en 2007, gérant majoritaire, assujetti au RSI.

Mais ça m’a apporté bien d’autres contraintes, administratives, fiscales, soucis avec la gestion du personnel, prud’hommes, et dernièrement, un redressement de l’URSSAF de 40000 €.

Ma première décision a été de travailler tout seul.

Il vaut mieux avoir moins de travail, on a moins de soucis, et pas forcément moins d’argent, au contraire.

Je privilégie la qualité de vie !

Quand vous êtes chef d’entreprise, vous faites plus souvent des tâches qui n’ont rien à voir avec votre corps de métier propre.

Entre le marketing, le suivi client, la relance client, et toute la partie administrative et comptable, il vous reste à peine la moitié de votre temps de travail pour faire réellement ce que vous aimez faire.

Voici donc la solution que j’ai mis en place

J’ai stoppé ma société SARL.

Et je me suis inscrit comme porté salarié avec Webportage.

Le portage salarial est de plus en plus sollicité par les indépendants et freelances. La législation du portage salarial est venue encadrer ce statut au fil du temps et en fait aujourd’hui, une véritable solution pour entreprendre en toute sécurité.

La définition du portage salarial est la suivante : Le portage salarial est un mode de travail qui permet à un indépendant d’entreprendre et de se lancer dans une activité professionnelle, tout en bénéficiant du statut de salarié et de sa couverture sociale.

L’indépendant a le statut de salarié mais est autonome au quotidien dans la gestion de son activité.

Aujourd’hui :

  • Je ne cotise plus à la retraite des indépendants, mais à la retraite de cadre.
  • J’ai droit aux congés payés.
  • J’ai droit aux Assedic.
  • Je n’ai plus de risque fiscal.
  • Je ne gère plus la partie administrative et comptable.

Ce qui veut dire que j’ai 40 à 60 % de temps en plus
pour mon cœur de métier, celui qui me fait gagner de l’argent !

Et je reste libre de mes horaires, libre de créer mes produits, libre de trouver mes clients…

Voilà donc ce que je tenais à partager avec vous aujourd’hui, et ça c’est réellement quelque chose de puissant que j’ai retiré de la vie qui me faisait chier.

Plus d’infos sur le portage salarial ici

Vous aussi retirez ce qui nous fait chier de votre vie ici

accompagner le créateur d'entreprise

L’accompagnement est pourtant un facteur de pérennité pour l’entreprise. Alors qu’un Français sur trois souhaite de créer ou reprendre une entreprise, très peu se font accompagner dans cette démarche. Lien les echos 

Accompagnement du créateur ou du repreneur d’entreprise, un enjeu majeur

Votre situation, votre état de santé et vos aspirations personnelles et professionnelles sont bien définis. Votre motivation est au taquet. Vous êtes prêt.

Vous avez passé les premiers obstacles car vous avez bénéficié d’un premier accompagnement avec votre expert pour évaluer la pertinence et la faisabilité de votre projet de création ou de reprise d’entreprise et les questions d’incertitudes ont trouvé des réponses. L’environnement économique et humain de votre projet et l’impact qui va retentir sur votre vie privée sont maîtrisés.

Votre étude de marché vous permis de connaître vos concurrents. Vous savez maintenant quels sont vos points forts et vos points faibles. Vous avez une niche pour vous démarquer et gagner des parts de marché dans votre secteur d’activité.

Votre business plan atteste que votre projet et viable. Vous avez définis vos besoins en capitaux au démarrage de l’activité, en trésorerie et en moyens humains.

Vous savez si vous allez travailler en solo ou avec des associés et qu’elles vont être vos charges fixes.

L’accompagnent vous a mis en contact avec des partenaires fiables et donné les bases pour développer votre chiffre d’affaires, déterminé vos conditions de travail en locaux ou à la maison, tout en continuant à maintenir votre train de vie privée.

Maintenant, il faut assurer le juridique et les formalités pour « ouvrir » votre société :

En revanche, si vous êtes en société, il vous faut rédiger les statuts, remplir les formulaires pour le centre de formalités des entreprises que sont les « cerfa » qui vont être transmis aux caisses d’assurances sociales et aux organismes fiscaux. Il vous sera aussi demandé de passer une annonce légale dans un journal agréé et si votre dossier est complet, le tout sera transmis au greffe.

Nous vous accompagnons là aussi, par téléphone, par e_mail ou via skype

télécharger ce mini livre : 10 conseils pour créer son entreprise

accompagner à la création d'entreprise

Nous faisons le choix de vous accompagner dans votre projet de créer ou de reprendre une entreprise.

Primo, se mettre à son compte est une étape importante et commence par définir si le projet est viable. Cette première démarche est trop souvent négligée.

Secondo, faire son bilan, c’est-à-dire ai-je la motivation et quelles questions se poser qui peuvent être sur votre personnalité, vos compétences, votre expérience professionnelle et personnelle, etc..

Tertio, lister ses besoins et ses contraintes personnelles

Quelles sont les motivations ?

On ne créée pas une entreprise sans raison. Il faut aussi prendre en considération les raisons qui vous poussent à vous lancer et qui vous prouveront votre degré de volonté, d’ambition, d’énergie et l’objectif qui vous amènent à concrétiser votre projet

La motivation peut- être de créer son emploi pour sortir du chômage ou d’un emploi que l’on ne supporte plus ou encore pour compléter ses revenus, ou autres raisons comme celle de ne pas déménager.

Elle peut être aussi de vouloir son indépendance, la recherche de se prouver que l’on peut prendre le pouvoir, ou faire connaître son savoir faire tout en choisissant de changer de position sociale.

Qu’est ce que le bilan personnel ?

On s’interroge sur sa personnalité ses compétences, ses aptituds potentielles psychiques et physiques, considérer son expérience professionnelle et extra professionnelle et sur ces besoins.

Quelles contraintes personnelles ?

Comparer sa situation actuelle et celle qui motive votre projet de créer ou de reprendre une entreprise.

  • Vos ressources financières personnelles avant que votre projet vous rapporte de quoi vivre à titre personnel et sociétal,
  • Considérer vos charges fixes personnelles et celles de votre société,
  • Votre vie de famille, l’avis de vos proches, quels soutiens vous assureront –ils ?
    Vont – ils accepter que vous passiez plus de temps sans eux ?
  • Votre temps sera multiplié en travail personnel bousculant ainsi votre cadre de vie

Le projet d’entreprendre nécessite une bonne réserve physique et une pleine disponibilité personnelle selon l’activité choisie (artisan, commerçant, indépendant)

Quel statut choisir ?

  • Seul ou à plusieurs associés, en société mais sous quelle forme ?
  • Avoir un apport personnel ou recourir aux financeurs externes ?
  • Fiscalement quel est le plus attractif ?
  • Etc…

Notre équipe répond à vos questions, si votre projet est validé par l’équipe, nous vous accompagnons pendant 12 mois avec un seul interlocuteur dédié du projet à la finalité.

Pour en savoir plus

tel au 06 15 94 79 10